skip to Main Content

“L’allemand c’est dur et ça ne sert à rien !”

Vraiment ??!!

 

Télécharge gratuitement mon guide pour
Apprendre à parler
NATUR'ALLEMAND
Il te suffit de compléter le formulaire ci-dessous !
En renseignant ton adresse mail, tu acceptes de recevoir régulièrement mes derniers articles/vidéos de blog par courrier électronique. Tu peux te désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription ou en me contactant via le formulaire dédié.

Dans “That Awful German Language”, ce même auteur britannique a affirmé :

“J’ignorais jusqu’ici à quoi servait l’éternité. Ça sert à nous offrir une chance d’apprendre l’allemand.”

“L’allemand est une langue compliquée et difficile à apprendre.”

Nombreux sont ceux qui sont de cet avis. Peut-être en fais-tu également partie. D’ailleurs, même les Allemands le disent dans cette expression : “Deutsche Sprache, schwere Sprache” (langue allemande, langue difficile).

Plusieurs éléments rendent l’apprentissage de l’allemand difficile :

1. Les genres des noms

Non, loin de moi l’idée d’entrer dans le débat de la théorie des genres… Abordons ici les choses sous l’angle du genre des noms dans les 3 langues les plus parlées en Europe :

En anglais, il suffit de mettre “a” ou “the” devant un nom, et le tour est joué.

  • the moon
  • the sun

En français, il y a 2 genres :

  • féminin : la lune
  • masculin : le soleil

En allemand, il y a 3 genres, ce qui complique les choses. Et en plus ces 3 genres ne correspondent pas toujours à ce qu’on aurait tendance à penser, et parfois c’est même l’inverse du français :

  • féminin : die Sonne (le soleil)
  • masculin : der Mond (la lune)
  • neutre : das Mädchen (la petite fille)

2. Les cas et les déclinaisons

Comme je t’en parlais déjà dans un autre article de mon blog, en allemand il y a 4 cas qui impliquent des déclinaisons propres à chaque cas :

  • nominatif (le sujet)
  • accusatif (complément d’objet direct)
  • datif (complément d’objet indirect)
  • génitif (marque l’appartenance ou la possession)

Si tu as déjà quelques notions d’allemand, tu connais les fameux tableaux de déclinaisons qui t’ont peut-être traumatisé(e) dans ton apprentissage…

3. La place du verbe

  • En règle générale, le deuxième verbe (à l’infinitif) se trouve à la fin de la phrase, il faut donc attendre que la personne ait fini de parler pour comprendre ce qu’elle voulait dire :

Letzten Sommer haben sich vier junge Erwachsene in den Bergen zum Picknicken getroffen.
Quatre jeunes adultes se sont retrouvés pour un pique-nique dans les montagnes l’été dernier.

Letzten Sommer haben sich vier junge Erwachsene in den Bergen verlaufen.
Quatre jeunes adultes se sont perdus dans les montagnes l’été dernier.

  • Idem dans les propositions relatives (introduites par weil, dass…) : le verbe se retrouve à la fin, ce qui augmente le suspens et modifie également l’ordre des mots par rapport au français, comme je te l’ai déjà démontré dans cet article.

Meine Oma hat mir gesagt, dass sie mir morgen ein Eis kaufen möchte.
Ma mamie a à moi dit qu’elle à moi demain une glace acheter aimerait.
=  Ma mamie m’a dit que demain, elle aimerait m’acheter une glace.

 

4. Le pluriel

Certains mots restent identiques au pluriel. D’autres prennent différentes terminaisons :

  • -e
  • -n
  • -en
  • -er
  • -s

Dans certains cas, tout en ayant d’une de ces terminaisons, les voyelles A, O, U se voient en plus affublées d’un “Umlaut” (tréma) et se transforment donc en Ä, Ö et Ü. Evidemment, cela change la manière dont il faut les prononcer, comme je te l’explique dans cette vidéo.

Tu avoueras qu’en français, c’est quand même plus simple : il suffit de mettre un “s” à la fin des mots ! A part dans les cas où il faut mettre un “x” et les exceptions telles que : un cheval, des chevaux ; un travail, des travaux… Bon, c’est pas si simple non plus en fait…

 

“Et en plus, l’allemand c’est moche !”

 

Jules Renard a également affirmé :

“L’allemand est la langue dans laquelle je me tais de préférence.”

Tu trouveras d’autres citations sur la langue allemande ici ou encore ici sur Topito.

 

“Et puis d’ailleurs, l’anglais c’est beaucoup mieux et c’est plus utile…”

 

C’est ce que je pensais jusqu’à mes 18 ans.

Je n’aimais pas les cours d’allemand,
bien que je sois en classe bilingue avec l’option “classe européenne”.

Et pourtant, aujourd’hui je suis persuadée qu’il est important de savoir parler allemand

Si tu as lu cet article jusqu’ici, tu as peut-être été troublé(e) par mes propos quelque peu provocateurs… Je pense qu’il est important de remettre les choses à leur juste place :

Non, je ne suis pas CONTRE l’apprentissage de l’allemand.
Non, je ne pense pas que l’allemand soit une langue compliquée et difficile à apprendre
Non, je trouve pas que l’allemand soit une langue “moche”
Oui, je pense que tout apprentissage demande des efforts
Oui, je pense qu’il ne suffit pas de savoir parler anglais
Oui
, je suis persuadée que CHACUN peut apprendre l’allemand et progresser efficacement !
Oui, je pense que parler allemand peut ouvrir des portes (pas uniquement au niveau professionnel)

J’aimerais maintenant de dévoiler quelques raisons qui me permettent d’affirmer qu’il est important de savoir parler allemand aujourd’hui :

1. Près de 100 millions de germanophones

  • L’allemand est la langue maternelle la plus parlée en Europe : elle est utilisée par près de 100 millions de personnes.
  • Elle est également la langue officielle dans plusieurs pays d’Europe : Allemagne (près de 83 millions d’habitants), Autriche, Liechtenstein, Belgique, Luxembourg, Suisse, région italienne du Tyrol du Sud.
  • L’allemand est parlé dans plusieurs autres pays du monde : en Amérique et en Afrique.
  • Elle est la 3e langue étrangère la plus enseignée dans le monde et même la 2e langue étrangère enseignée en Europe et au Japon.

2. Une puissance économique partenaire de la France

  • L’Allemagne est la 1re puissance économique d’Europe (4e au rang mondial)
  • Elle est le premier partenaire commercial de la France
  • Plus de 3 000 entreprises ou filiales allemandes emploient près de 300 000 personnes sur le sol français !
  • Savoir parler allemand est donc un réel atout professionnel !

 

3. Un patrimoine culturel riche

  • des scientifiques : 40% des entreprises les plus innovantes sont situées en Allemagne
  • des penseurs et des philosophes
  • des musiciens
  • des écrivains
  • des personnalités de la mode

 

NB : si tu veux retrouver certains de ces personnages qui forment le patrimoine culturel de l’Allemagne, télécharge mon Guide pour apprendre l’allemand en 5 minutes par jour.

 

This Post Has 0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back To Top
Inscris-toi à ma Newsletter et reçois gratuitement les .15 phrases pour survivre en Allemagne
Tu y es presque !
Tu recevras mes conseils directement dans votre boite mail chaque semaine. Et si cela ne te plait pas ? Pas de problème, tu peux te désinscrire en un clic !
Tu y es presque !
Tu recevras mes conseils directement dans votre boite mail chaque semaine. Et si cela ne te plait pas ? Pas de problème, tu peux te désinscrire en un clic !
Inscris-toi à ma Newsletter et reçois gratuitement les 15 phrases pour survivre en Allemagne
SURVIVRE EN ALLEMAGNE
Découvre les 15 phrases qui te permettront de t'en sortir dans toutes les situations !
SURVIVRE EN ALLEMAGNE
Découvre les 15 phrases qui te permettront de t'en sortir dans toutes les situations !
Commence maintenant ! Je te partage les 15 phrases de base pour survivre en Allemagne !
Commence maintenant ! Je te partage les 15 phrases de base pour survivre en Allemagne !